5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 11:41

La séance commence dés que l'on pousse la porte du dojo.
Laisser nos problèmes de la journée ou pensées égocentriques au vestiaire, et monter sur le tatamis avec un esprit ouvert, libre, aussi curieux et attentif qu'à votre premier cours.

La préparation ou l'échauffement doivent préparer votre corps mais aussi votre mental, en étant présent pour apprécier chaque mouvement de sorte que votre mental se calme en ne faisant qu'une seule chose à la fois. Cette recherche d'intériorisation, proche de la méditation, est le chemin pour unir le corps et l'esprit.

Ouvert et réceptif prendre l'enseignement, écouter, regarder comme si c'était la première fois,en se remettant en cause, en évitant de faire des raccourcis du style : ah ! je connais, je sais.... donc je ne suis pas attentif et pas concentré je regarde sans voir, j'entends sans écouter.
Et les années passent ......

Etre ouvert à la relation avec uke qu'il soit débutant ou confirmé, prendre ce qu'il propose, ouvert à l'instant présent, sans utiliser le cerveau pour analyser, calculer, raisonner, mettre des étiquettes, ce qui produirait une mise à distance et non une pleine acceptation.

La relation doit s'établir de Hara à Hara et non d'intellect à intellect.
Seul le Hara capte et intègre de façon radicale et profonde l'attaque de uke, autrement dit le Hara nous permet de pratiquer, libéré de notre égo et de toutes pensées inutiles qui font obstacle à cette unité intrinsèque.

De retour dans les vestiaires, la séance ne se termine pas pour autant car toute la pratique au dojo a pour but de nous préparer à vivre l'AIKIDO dans notre quotidien.
Une pratique régulière dans un cadre favorisant cette pleine conscience du lâcher prise, essentielle pour laisser agir en toute liberté notre Hara, où siège l'unité du corps et de l'esprit.
Et comme nous l'avons vu plus haut nous devons laisser au dehors du dojo les vicissitudes de la vie moderne pour préserver ce lieu et nous devons par contre repartir du dojo avec la richesse que nous apporte la pratique de l'AIKIDO.
Plus les cours seront rapprochés, plus aisée sera la mise en place de cette libération de l'esprit et du cœur afin de vivre de façon plus naturelle, la relation aux autres et aux éléments extérieurs.

C'est un long chemin mais qui en vaut la peine.

Raphaël

Partager cet article

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article

commentaires

electricien paris 29/03/2015 14:29

Votre blog est une source d'inspitation ! merci pour vos articles.
Patrick.

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 14:24

Merci pour cet article .

Marion 10/03/2015 04:36

ça en vaut la peine, aucun doute ! Merci Raphaël.

Valentine 08/03/2015 19:49

Pas facile d'oublier les petites (et grosses !) angoisses de la journée pour se consacrer entièrement à l'aïkido. Mais c'est vrai qu'en le faisant, on sort satisfait d'une séance qu'on a exploitée au maximum.