14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 09:16

MERCI A HANNAH POUR LA TRADUCTION EN ANGLAIS

The Ki in Aikido

The definitiotn of Ki is quite vast and encompasses different areas......

Le KI en AÏKIDO

La définition du ki est très vaste et touche différents domaines.....

The Ki in Aikido

The definitiotn of Ki is quite vast and encompasses different areas.

This energy that comes from our hara is the product of the body and spirit coming together.

The hara (KIKAI TANDEN) is the place where this harmony sits.

In Aikido one can define the Ki by saying that an action, using one's whole body, mind and being, united in a single action, is a current or beam of energy, called Ki.

The relationship established between two practitioners should reach beyond the simple physical relationship of the body as an object, to the centre-to-centre relationship, otherwise known as hara-to-hara.

To harmonise with their partner the tori should accept and respond from their hara. They also establish a communication, an identification that allows for the integration of the line of Ki and therefore also the hara of the uke.

The tori's hara becomes the core and dynamic centre of the action.

This unification of energy by the hara should be as direct as possible with neither physical nor psychological obstacles or hindrances, that is to say, by not engaging our body in a purely mechanical way nor our mind analytically, for both of these have a tendency to be hermetic; only the hara, by its natural capacity to capture without force, is capable of harmonising and fusing the Ki energies.

Once the techniques are more or less aquired, we can move on to the next stage, which consists of bringing our spirit or mind into a state of openness, close to that of meditation.

Just like when beginning to learn meditation, our attention should be focused on an object, a sound, one's breath or any other element, thus enabling us to free ourselves and calm our mental agitation to bring about peace and fulfilment. In aïkido it is the same; we should not only focus our attention on the hand that is going to grab or hit us but on the place where uke's attack is coming from, that is to say, their centre or hara.

We are no longer sollicited by and dependant on the troubling, outside elements but rather we are calm and lucid and in this state of unity we can mentally and physically harmonise with an attack.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le KI en AÏKIDO

La définition du ki est très vaste et touche différents domaines.

Cette énergie qui émane du hara est le produit de l'union du corps et de l'esprit.

Le hara ( KIKAI TANDEN ) est le lieu où siège cette harmonie.

En aïkido on peut définir le ki en disant qu’une action impliquant tout l’être, corps et mental, unis dans une même action, est un courant ou faisceau d’énergie, appelé ki.

La relation qui s’établit entre deux pratiquants doit dépasser la simple relation physique du corps en tant qu'objet, mais impliquer une relation de centre à centre, autrement dit de hara à hara.

Tori devra pour s’harmoniser avec son partenaire, accepter et répondre à partir de son hara, il s’établit ainsi une communication, une identification qui permet l'intégration de la ligne de ki et par conséquence du hara de uke.

Le hara de tori devient le noyau et centre dynamique de l’action.

Cette unification d'énergie par le hara doit être la plus directe possible et sans entraves ou obstacles aussi bien physiques que psychiques, c'est à dire en ne faisant pas intervenir notre corps de façon purement mécanique ni notre cerveau d’un point de vue analytique, car tous deux ont tendance à être hermétiques seul le hara par sa capacité naturelle à capter sans opposition est capable de s'harmoniser, de fusionner les énergies KI.

Une fois les techniques plus ou moins acquises, on doit passer à l'étape suivante qui consiste à mettre son esprit ou mental dans un état d'ouverture proche de la méditation.

Comme au début de l'apprentissage de la méditation notre attention doit se porter sur un objet, un son, la respiration ou tout autre support de manière à se libérer et à calmer notre excitation mentale pour amener la paix et la plénitude. En aïkido il en va de même, nous devons focaliser notre attention non pas sur la main qui va nous saisir ou frapper mais sur l'endroit d'où uke fait partir son attaque c'est à dire son centre ou hara. Cette focalisation sur un point comme pour la méditation favorise le centrage et l'intériorisation. Nous ne sommes plus sollicités et dépendants des éléments extérieurs et perturbateurs, mais calmes et lucides, dans cet état d'unité, nous pouvons nous harmoniser mentalement et physiquement à une attaque.

Raphaël Arilla

Partager cet article

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article

commentaires