29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 13:34

 

CEREMONIE DU KAGAMI BIRAKI

DU 25 JANVIER 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MERCI A TOUS LES PARTICIPANTS

 

 

 

VIDEO

 

 

http://youtu.be/r0ISp-Uyq2Q

 

 

 


Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 08:19

PAGE 1 001PAGE 2 001

PAGE 3 001

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 08:00

 

 

 

Pour bien commencer l'année d'aïkidoka

un texte à lire

des extraits de LA PRATIQUE DE L'AIKIDO

de Kisshomaru Ueshiba

 

 

 

 

 

MAITRE UESHIBA 001

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 15:26
Nous organisons à l’ETAM, dimanche 25 janvier 2015, une cérémonie des vœux appelée Kagami Biraki,
cérémonie rituelle pratiquée au japon
au début de chaque année.
Cet évènement à haute valeur symbolique permet de :
            - retourner aux sources dans les domaines de la technique, de la culture et de la tradition,
            - se retrouver avec des proches de façon conviviale à l’occasion de la nouvelle année,
mais également  de :
-  se préparer en amont, avec application, à l’exécution de quelques techniques et à la présentation du dojo,
-  prendre conscience de son investissement pour réussir une technique,
-  prendre appui sur le parcours effectué pour poursuivre son évolution.
 
Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 15:21


Le rôle de Uke est très important.


Mais malheureusement bien souvent on lui demande trop de complaisance.

Il doit se placer de telle ou telle manière, de réagir également de telle façon plutôt qu'une autre, tout est calcul et cela de manière si systématique que Tori n' a plus rien à faire ou très peu, et Uke fini par faire plus de 50% du travail alors la relation de se convertir en une chorégraphie bien élaborée où on se complait dans un simulacre de combat.

Cette mise en scène par sa complexité, empêche Tori de construire et de vivre l'expérience, d'une harmonisation profonde.

Uke doit être bienveillant mais sincère dans son attaque, bien sûr les attaques ne sont pas réelles mais elles doivent être le plus réaliste possible.

Et plus Tori sera expérimenté plus Uke devra être réaliste dans ses attaques de façon à amener Tori à progresser dans sa recherche d'unification.
Uke ne doit pas empêcher Tori dans l'exécution de la technique. Tout en restant attaquant, il doit lui aussi rechercher à travers son attaque, le contrôle du hara de son partenaire, on peut donc dire qu'il a la même attitude que Tori, d'ailleurs Maître GUIRAL nous disait, "un bon Uke fera un bon Tori".
Une saisie ou un coup se résume en une projection de Ki dans le but de dominer le centre de Tori. C'est une action en continu et sincère qui implique tout le corps.
Avec ce type de relation juste, il n'existe plus de gestes surjoués, de comportements artificiels ou superflus, la simplicité doit prévaloir pour une meilleure compréhension.

Dans les grandes lignes :
Uke ne doit pas être dans le calcul ou dans l'anticipation, c'est dans une unité corps et esprit qu'il se donne dans l'attaque. Il résume son action à une projection de son Hara en adaptant l'intensité de l'attaque en fonction de l'expérience de Tori. Ainsi sans tricherie mais avec une contrainte juste de centre à centre, de cœur à cœur, n'empêchant  pas l'action de Tori, au contraire, il lui apporte simplement une relation naturelle, directe, un substrat nécessaire à son épanouissement.

Uke fait jaillir la vérité nous met sur le chemin, oblige et nous donne de quoi expérimenter et vivre la voie de l'harmonie intérieure.


 Uke et Tori doivent être au diapason...

  Alors que Uke a été sincère et a offert à son partenaire, la possibilité de s'exprimer, Tori ne profitera pas de cette générosité pour blesser Uke mais au contraire c'est avec gratitude qu'il s'exprimera envers lui.


 

Raphaël Arilla

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 20:21


Ce samedi j'ai eu le plaisir de participer à un stage au Dojo d'Aikido

de Sensei Bleyer 7 ème Dan

rue Belle Paule Toulouse. http://www.aikido-toulouse.com/

Depuis longtemps je voulais pousser la porte de ce Dojo, bien connu des Toulousains, de mon âge. Le temps est passé et je ne l'ai jamais fait. Le hasard m'a fait rencontré Sensei Bleyer en tenue de ville et mon attention a été attiré par ce qu'il dégageait de positif.
Je me suis présenté et il m'a très gentiment invité à le visiter, chose que je n'ai pas tardé de faire.
Enfin j'allais pousser cette fameuse Porte. A peine ai-je poussé la porte que je sentis qu'il y régnait une atmosphère de paix, de quiétude et de forte tradition. La personne en charge des inscriptions m'a demandé du fait que je ne sois pas un élève du Dojo, d'attendre que le Sensei m'autorise à pratiquer. Là un ancien m'a accueilli très gentiment je me suis senti à l'aise. Dans le vestiaire on m'a demandé qui j'étais, d'où je venais, bref nous avons fait connaissance. On m'avait vu, cela change des autres dojo ou l'on ne parle pas au étrangers. Le Dojo est plus grand qu'il y paraît, le cours commence par une préparation suivi d' une série logique de techniques avec un discours et des explications autant pratiques que philosophiques. J'ai apprécié cette pratique que je découvrais pour la première fois, ce n'était pas un travail mécanique mais au contraire, basé sur le ressenti intérieur de notre corps et une recherche d'harmonisation avec Uke sans laisser d'ouverture, de faille ( en parlant de ressenti j'ai pu ressentir deux griffures au visage, un belle droite et un shiho nage bien appuyé, apparemment il y avait des ouvertures, voir des gouffres, après tout c'est un Art Martial ).

L'ambiance après cours était sympathique mais des obligations m'ont empêché d'en profiter.

Un grand merci pour cette générosité et votre accueil.



PS : A ceux qui passent devant cette porte n'attendez pas trop longtemps pour la pousser.



Raphaël Arilla

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 06:12

 

SAMEDI 17 MAI

 

A LA FIN DU STAGE DE L'APRES MIDI

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 08:32

Pourquoi dans la pratique de l'Aïkido parle t'on si peu du KI ?
Puisque dans AÏKIDO, il y a KI ! Si O SENSEI a nommé et désigné sa pratique : AÏKIDO c'est sûrement pas, par hasard.

Une des réponses est que tout simplement la plupart des experts n'ont pas eu cet enseignement et cela explique aussi toute la diversité que l'on voir dans les pratiques.
L’aïkido a pris d’autres directions, ce qui dans un certain sens a était une bonne chose pour son développement mais si cela continue nous risquons de perdre le principe même de cet art. Et qu’il ne devienne qu’un art externe comme le sport basé sur le physique ou uniquement sur la technique.

La technique, sans cette recherche d’harmonisation de ki n’est que gesticulation même si cela est fait par un très grand technicien.

L’harmonisation corporelle seule est trop fragile et superficielle elle doit être la conséquence et le résultat avant tout d’une unification de ki.

Les définitions et les domaines du ki sont très vastes.

Mais en aïkido on peut définir le ki en disant qu’une attaque impliquant tout l’être corps et mental unis dans une même action est un courant ou faisceau d’énergie appelé ki. Energie qui émane de votre hara car seul votre hara peut contenir en lui et ne faisant qu’un, l’union de votre corps et de votre esprit. La relation qui s’établie entre deux pratiquants dépasse la simple relation physique des corps objets mais implique une relation de centre à centre autrement dit hara à hara où siège votre ki. Tori devra pour s’harmoniser avec son partenaire, répondre à partir de son hara, il s’établit ainsi une communication, une identification qui permet l'intégration de l’énergie de uke par le hara de tori afin qu'il devienne le noyau, le centre dynamique de l’action. Cette unification de ki par votre hara doit être directe sans mettre d'obstacles physiques ou psychiques c'est à dire en ne faisant pas intervenir notre corps de façon mécanique et le raisonnement de notre cerveau d’un point de vue analytique.

ARILLA Raphael

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 09:35

tatamis

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 22:34

Quand Raphaël nous dit de laisser nos soucis aux vestiaires.........arbre a soucis 001

Repost 0
Published by Aikido ETAA - dans Vie du club
commenter cet article